De gauche à droite : le professeur Chourak Mohamed, l’ambassadeur Ahmed Araita Ali,
le gouverneur de la préfecture de Hiroshima, M. Hidehiko Yuzaki et l’ambassadeur Koji Yonetani.

Le 8 juillet 2019, H.E. M. Ahmed Araita Ali, ambassadeur de Djibouti au Japon, a donné devant les dirigeants d’entreprises et les étudiants de l’Université de Hiroshima une conférence intitulée « République de Djibouti: passerelle pour la paix et le développement en Afrique ».

L’ambassadeur a évoqué les relations d’amitié et de coopération existantes entre Djibouti et le Japon, mais aussi entre les deux peuples. Dans son discours, il a, par ailleurs, abordé la prochaine Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique de Tokyo (Sommet de la TICAD 7) qui se tiendra du 28 au 30 août 2019 à Yokohama. Il a également souligné les principaux changements survenus dans la Corne de l’Afrique depuis l’année dernière et les nouvelles possibilités de coopération économique dans la région.

L’ambassadeur Araita devant le monument où est gravé en japonais
le nom de l’ancien marathonien djiboutien, M. Houssein Ahmed Salah.

La conférence a été assistée par 100 personnes. Parmi les participants se trouvaient l’ambassadeur du Japon à Djibouti, H.E. M. Koji Yonetani et les officiers de la JSDF, qui sont également intervenus sur la coopération entre les deux pays et sur la mission de lutte anti-piraterie de la JSDF dans le golfe d’Aden. L’ambassadeur Araita a été reçu par le gouverneur de la préfecture de Hiroshima, M. Hidehiko Yuzaki, ainsi que par le maire de la ville de Kure, M. Yoshiake Shinhara.

Lors de son séjour à Hiroshima, l’ambassadeur Araita a visité le monument où est gravé le nom de l’ancien marathonien djiboutien, M. Houssein Ahmed Salah, qui a remporté, trois ans seulement avant de ramener la première et unique médaille olympique à Djibouti à l’occasion des Jeux olympiques de Séoul, en 1988, la première édition de la Coupe du monde de marathon, qui a eu lieu à Hiroshima en 1985.